FR’2i, partenaire de l’opération « Un masque pour tous », située à Maxéville (54)

De l’atelier à l’usine, de la fabrication artisanale à la production industrielle

L’entreprise DAO se lance dans la fabrication de masques à Maxéville. La société, basée à Nancy, a fait le pari fou de produire 800 000 masques barrières, pour contrer la pandémie de COVID-19 en Meurthe et Moselle.

Avant le démarrage de la production, la Direction Générale de l’Armement (DGA) a testé et validé le masque en tissu DAO en catégorie 1. C’est à dire qu’il apporte une filtration entre 90 et 95% des particules de la taille du virus. Il peut d’ailleurs être lavé 10 fois sans perdre sa capacité filtrante.

L’intérim d’insertion au service du développement de l’entreprise

Pour permettre l’atteinte du niveau de production attendu par l’entreprise, les besoins en recrutement étaient colossaux et devaient s’opérer dans un délai très court. FR’2i Intérim s’est immédiatement mobilisé pour répondre aux besoins RH de l’entreprise, dont l’usine de fabrication de masques s’est implantée à Maxéville, sur le site des anciennes brasseries.

« Il fallait recruter au total 70 personnes en moins 2 semaines, pour permettre une production 7 jours sur 7, 24h sur 24, à partir du 2 mai. »

Le poste d’opérateur-trice machine (ci-dessus) initie la fabrication par la superposition de plusieurs couches de tissu et d’élastiques. La machine automatique procède ensuite à l’assemblage. Le masque « brut » obtenu est repassé par une autre personne sur la ligne de production avant de finir entre les mains d’un-e couturier-ère pour le surjet final.

Plusieurs partenaires autour du projet

En partenariat avec ECOVAL, ID Intérim, ULIS, le département de Meurthe-et-Moselle et la ville de Maxéville, FR’2i Intérim a répondu favorablement à la demande de l’entreprise, en mettant à disposition près de 25 intérimaires. Tous travaillent leur projet professionnel dans le cadre d’un parcours d’insertion. Pari réussi donc ! La production a bien débuté le 2 mai comme convenu, et plusieurs demandeurs d’emploi ont retrouvé une activité professionnelle… d’intérêt général qui plus est !

Nous souhaitons bon courage à DAO pour atteindre la production souhaitée. PARTEGO reste à ses côtés pour l’accompagner vers cet objectif.

Partager notre article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur email

D'autres articles qui pourraient vous plaire

Vous désirez travailler avec nous ?

N'hésitez pas à nous contacter grâce au bouton ci-dessous !